Ce qu’en pense la presse…





Le rôle du préfet est omniprésent dans cet ouvrage et Francis Dudziak en fait un personnage de premier plan. Chaque note est en place, juste, et le timbre de sa voix est chaleureux et profond. Il est difficile de faire ressortir la voix dans une écriture mi-chantée, mi-parlée, mais le registre convient bien à Francis Dudziak, et l’on a beaucoup de plaisir à l’écouter. Son allure et sa prestance font un préfet tout à fait crédible, allant dans le sens du personnage du livret.

Colomba - Opéra de Marseille - GB Opera - Mars 2014



Simplement parfait, le Préfet de Francis Dudziak, tout comme le Castriconi de Cyril Rovery, deux géants, deux barytons qu’avec un plaisir intense l’on redécouvre de saison en saison.

Colomba - Opéra de Marseille - Anaclase - Mars 2014


C’est finalement le vétéran, Francis Dudziak, (il faisait déjà partie de l’enregistrement Gardiner à la fin des années 80) qui, par sa présence vocale, rafle la mise dans le petit rôle du baron de Campotasso.

Les Brigands - Opéra Comique - ForumOpera - Juin 2011



Flanqué du chef de carabiniers long comme un jour sans pain de Fernand Bernadi,
Francis Dudziak fait un baron de Campo-Tasso idéalement précieux et dégoûté.

Les Brigands - Opéra Comique - Altamusica – Juin 2011


Doyen de la troupe, Francis Dudziak est un grand héritier de la tradition française, prêtant son timbre de baryton clair, sa diction soignée et sa solide projection au Dieu Jupiter.

Orphée aux Enfers - Opéra de Marseille - Opera Online - Décembre 2013



Les autres rôles sont impeccablement tenus, en particulier l’excellent Hortensius, très pince-sans-rire, de
Francis Dudziak.

La Fille du régiment - Opéra national de Paris - Forum Opéra - Octobre 2012


En revanche, le baryton belgo-polonais Francis Dudziak (Le Dancaïre) et le ténor français Rodolphe Briand (Le Remendado), sont d’excellents contrebandiers.

Carmen -Teatro La Fenice - Forum Opéra - Septembre 2013


La distribution est de très haut vol et elle réunit à la fois la génération actuelle qui excelle dans ce répertoire, Francis Dudziak, et des chanteurs plus anciens, comme Michel Trempont qui a su redonner ses lettres de noblesse notamment à Offenbach.

Amour masqué - Opéra Comique - Concertonet - Mars 2004